Résidence / MAC de Sallaumines

Latences

Résidence d’artiste / MAC de Sallaumines 2008

Collections publiques / MAC de Sallaumines – 2008


Collections publiques / MAC de Sallaumines – 2008 / Bibliothèque Municipale de Lille – 2008
Collections publiques / MAC de Sallaumines – 2008
Collections publiques / MAC de Sallaumines – 2008

Le projet consiste d’abord à mettre en glace des fruits et légumes entiers ou découpés. User de la matière végétale, de sa forme mais aussi de sa chair, de sa substance, de sa couleur pour composer -mu par les profondeurs de l’inconscient- un tableau dont les motifs sont figés, emprisonnés dans la glace. Il s’agit ensuite de déposer cette matrice fossilisée dans un milieu ambiant plus chaud -l’espace de l’atelier- et d’observer la moindre réaction des corps en présence dans la lumière depuis le le moment de la prise en glace jusqu’au stade ultime du délitement. L’élaboration du bloc de glace s’assimile à la fabrication d’une image dont le lent processus de fonte va engendrer une mouvance d’états successifs, dégageant une vision sans cesse renouvelée à partir des mêmes éléments.
Le temps fait et défait l’image…
Les réactions purement physiques -craquelures de la glace au contact de la chaleur, opacité et transparence des corps dans la lumière naturelle changeante- nous plongent au coeur d’un micro-monde fluctuant où la non-maîtrise de certains phénomènes entretient une large part de mystère et d’inconnu propres à soutenir une excitation visuelle continue..
La photographie intervient dans l’intervalle de ce processus pour fixer des images. Le moment de cette saisie n’est pas dicté par un dispositif préétabli qui consiste à opérer d’une manière régulière et décidée par avance. Il a lieu sous l’impulsion soudaine liée à un état psychique particulier provoqué par les métamorphoses successives de ce qui advient là dans le déroulement de l’expérimentation. Il s’agit de se mettre en situation de vivre une aventure perceptive extrême qui vise à fusionner sujet et objet, à rétablir une unité et par là-même à réhabiliter toute la puissance de l’intuition (1).
De façon ultime, cette expérience tente de dégager une posture d’être au monde qui puisse questionner d’une manière nouvelle et concomitante la notion d’image et de regard.

(1) « Les transitions vers une nouvelle fertilité de l’esprit viennent d’une plongée dans les profondeurs de l’intuition ». Alfred North Whitehead, Adventures of ideas, 1933 / trad. J-M. Breuvart et A. Parmentier, Editions du Cerf, Paris, 1933


Collections Publiques / Artothèque de Grenoble – 2010

La pratique photographique d’Hervé Robillard est classique. Il utilise un appareil argentique, réalise lui-même ses tirages, ne manipule pas le négatif et ne les recadre pas. Pourtant son travail sur la lumière et la matière ouvre la photographie à d’autres techniques et univers, ceux de la gravure, du vitrail ou de l’aquarelle et sème le trouble. Dans la série Latence, il immobilise des fruits et légumes dans de la glace devant une source de lumière naturelle, positionne son objectif à quelques dizaines de centimètres, contrôle les 7 valeurs de gris qu’il a « étalonnées » et développe ses photographies en série. La fonte de la glace et les transformations qu’elle engendre sont ainsi mémorisées. La présentation sérielle traduit cette prise du temps juxtaposant certaines étapes de la métamorphose. Les séries Cosmos et Twilight interrogent le support papier et les effets de transparence et d’opacité. La feuille de papier est déchirée, découpée, collée, retournée, superposée et appliquée sur un calque avant d’être photographiée. L’image mystérieuse révèle la démarche d’Hervé Robillard : appréhender l’essence de la photographie. La récurrence de certaines formes simples et symboliquement fortes, l’universalité des éléments, la modestie du format rendent compte de préoccupations à la fois conceptuelles mais aussi spirituelles de l’art.

Barbara FOREST, Conservatrice du Musée des Beaux-Arts de Calais / 2011


Tirages argentiques réalisés par Hervé Robillard sur papier mat / Format 16,5 x 16,5 cm / 15 exemplaires numérotés et signés