Résidence / Musée de l’Hôtel Sandelin Saint-Omer

CURIOSITÉS EN ÉVEIL… UNE VISION À L’OEUVRE
2015

Résidence d’artiste / Musée de l’Hôtel Sandelin / Saint-Omer 2015


Série de 6 photographies / Tirages argentiques réalisés par Hervé Robillard sur papier mat / Format 24,5 x 24,5 cm / 10 exemplaires numérotés et signés


Collections publiques / Musée de l’Hôtel Sandelin / Saint-Omer – 2015

Le désir de revisiter des pièces de céramique japonaise et chinoise issues des collections du Musée s’inscrit d’emblée dans de profondes affinités électives que j’entretiens avec le monde asiatique et plus particulièrement la culture traditionnelle du Japon. De ce premier constat est née l’idée de vouloir créer au sein même du Musée une nouvelle circulation entre Occident et Orient. Très empreint de l’éloge de l’ombre de Junichiro Tanizaki, j’ai souhaité recréer dans mon atelier éphémère au Musée un espace d’ombre qui s’assimile à un intérieur traditionnel japonais dont la qualité essentielle est de filtrer à travers les shoji une lumière naturelle provenant d’une seule source extérieure. Dans le silence du lieu, j’ai choisi un ensemble de pièces de taille différente mais dont le point commun était la forme ronde. J’ai alors disposé de manière intuitive dans mon carré noir ces cercles qui ont créé une énergie, une force. C’est dans le rapport de combinaisons de cercles dans l’espace de chaque carré photographique puis dans l’agencement en série de propositions différentes qu’est apparue la mise en place d’un système cosmique. Ma démarche consiste à inviter le visiteur à porter un regard de près comme de loin de manière à aiguiser sa propre perception dans le rapport des différentes valeurs de gris à même de faire vibrer son propre espace intérieur. De manière ultime, j’ai souhaité interroger la résonance possible avec d’autres disciplines où j’assimile cet ordre gravitatoire à une chorégraphie des corps dans l’espace ou encore à une écriture musicale.

Résidence d’artiste / Musée de l’Hôtel Sandelin / Saint-Omer 2015
Collections publiques / Musée de l’Hôtel Sandelin / Saint-Omer – 2015

Tirages argentiques réalisés par Hervé Robillard sur papier mat / Format 11 x 11 cm / 10 exemplaires numérotés et signés


Dans l’espace de mon atelier éphémère, j’ai mené une expérience de la vision à partir d’un ensemble de saucières japonaises aux formes évasées. L’idée consistait à déposer dans mon carré noir une pièce de céramique et d’observer le phénomène d’écriture de lumière qui s’opérait sur elle en la déplaçant à chaque fois de 90°. La vision d’en haut que j’avais à chaque déplacement m’a stupéfié, découpant une forme de lumière différente qui donnait l’illusion d’une pièce de céramique autre. J’ai donc décidé d’effectuer une saisie photographique qui entretient un trouble visuel à plusieurs niveaux. C’est tout d’abord la puissance optique du petit format qui s’exerce dès lors que l’on prend de la distance par rapport à cette série. C’est ensuite la magie d’une écriture de lumière (et d’ombre) qui, à elle seule, détient le pouvoir de transformer un objet réel en une véritable abstraction et de créer une ambiguïté au niveau de la perception. C’est enfin dans la facture du support que réside une incertitude, un doute qui pourrait donner l’impression d’être confronté non pas à des photographies mais à des photogrammes qui entrent en résonance avec ceux de Laszlo Moholy-Nagy ou encore avec les photogenic drawings de William Henry Fox Talbot. C’est dans l’apparition finale d’un univers de signes que j’inscris cette proposition, propre à exciter l’imaginaire de chacun… Un oeil oudjat tiré de l’Egypte antique ?

Résidence d’artiste / Musée de l’Hôtel Sandelin / Saint-Omer 2015


Diptyque photographique / Tirages argentiques réalisés par Hervé Robillard sur papier mat / Format 16,5 x 16,5 cm / 15 exemplaires numérotés et signés


Dans un premier temps, j’ai souhaité ré-animer cet objet qui se présente au visiteur dans une relative inertie. Dans le cadre de mon carré noir, j’ai donc déposé intuitivement certaines pièces selon un certain angle, avant d’effectuer une saisie photographique. De cette intervention est né un mouvement, un jaillissement, une sensation de fulgurance… Assimilation immédiate possible à la vivacité de l’esprit…

Résidence d’artiste / Musée de l’Hôtel Sandelin / Saint-Omer 2015


Diptyque photographique / Tirages argentiques réalisés par Hervé Robillard sur papier mat / Format 16,5 x 16,5 cm / 15 exemplaires numérotés et signés


Dans le prolongement de mon expérimentation, j’ai souhaité révéler une plus grande expressivité des épées. En me livrant à un jeu de combinaisons de ces objets -usant de certaines parties au gré de mon imagination- ma vision s’est considérablement déplacée. Les voyages de Gulliver résonnent toujours en moi, instaurant un nouveau rapport au monde par modification de l’échelle des êtres et des choses.

Résidence d’artiste / Musée de l’Hôtel Sandelin / Saint-Omer 2015

Quadriptyque photographique / Tirages argentiques réalisés par Hervé Robillard sur papier mat / Format 16,5 x 16,5 cm / 15 exemplaires numérotés et signés