Résidence / Musée Henri Dupuis Saint-Omer

CURIOSITÉS EN ÉVEIL… UNE VISION À L’OEUVRE
2015

Résidence d’artiste / Musée Henri Dupuis / Saint-Omer 2015



Série de 7 photographies / Tirages argentiques réalisés par Hervé Robillard sur papier mat / Format 24,5 x 24,5 cm / 10 exemplaires numérotés et signés


A la fois fasciné et étourdi par la profusion des collections rangées, classifiées dans les vitrines du Musée Henri Dupuis de Saint-Omer, je me suis longuement imprégné de l’atmosphère de ce lieu magique avant de tenter une expérience photographique contemporaine qui interroge la notion de curiosité. Confronté à la rigueur scientifique du cabinet de curiosités , j’ai d’emblée été attiré par la beauté des plumages d’oiseaux empaillés. Il me fallait abstraire cette notion de parure dans mon carré photographique et c’est sur la poitrine des oiseaux que mon regard s’est focalisé. Il en résulte une série qui -à l’instar d’un défilé de mode- renvoie à la présentation d’une nouvelle collection de jabots.


Résidence d’artiste / Musée Henri Dupuis / Saint-Omer 2015


Diptyque photographique / Tirages argentiques réalisés par Hervé Robillard sur papier mat / Format 16,5 x 16,5 cm / 15 exemplaires numérotés et signés


J’ai ensuite observé un certain nombre de spécimens qui avaient retenu mon attention, en leur faisant faire un tour complet sur eux-mêmes. Dans cette approche visuelle circulaire, j’ai ressenti chez certains oiseaux -plongés dans un espace empli de mystère- une présence surprenante, de légers froufrous.

Résidence d’artiste / Musée Henri Dupuis / Saint-Omer 2015


Tirages argentiques réalisés par Hervé Robillard sur papier mat / Format 11 x 11 cm / 10 exemplaires numérotés et signés


Et c’est avec le hérisson de mer et le piquant de la chose par opposition à la douceur des plumages que j’ai poursuivi ma découverte, étant stupéfait par le monde étrange et fantastique qui se dévoilait là devant moi. De cette poésie des formes simples, une image en appelle une autre -mentale- puis une autre… Et c’est dans un flux d’émergences-résurgences que me sont apparus notamment la citrouille de Cendrillon, un astéroïde, les pyramides de Teotihuacan… Une image a sa raison d’exister par sa possibilité d’expansion et sa capacité à ouvrir un monde… Là réside réellement son pouvoir et c’est dans cette recherche que s’inscrit aussi ma démarche.


Collections publiques / Musée de l’Hôtel Sandelin / Saint-Omer – 2015


Tirage argentique réalisé par Hervé Robillard sur papier mat / Format 11 x 11 cm / 10 exemplaires numérotés et signés